Les travaux de nuit pour rajeunir les voies

le
0
REPORTAGE - Pendant que les clients dorment, les chantiers se multiplient. Visite guidée sur la ligne Paris-Troyes.

Il est près d'une heure du matin à Presle en Brie, en Seine et Marne, à une quarantaine de kilomètres de Paris, et comme toutes les nuits depuis le mois de septembre, une machine énorme a envahi la voie de chemin de fer située à deux pas d'une résidence pavillonnaire.

Pepy pose devant les caméras

Mais une fois n'est pas coutume, Guillaume Pepy,le président de la SNCF a fait le déplacement, entouré de caméras de télévision et de journalistes. «Le lien entre les travaux et les changements d'horaires n'est pas toujours évident à comprendre», explique Guillaume Pepy qui déploie ses talents de pédagogue alors que s'annonce un grand chambardement des horaires de train à travers toute la France.

Illuminé de toute part, l'engin orange d'une trentaine de mètres de long, avale la voie, lentement, dans un tonnerre de bruit alors qu'une vingtaine d'ouvriers recouverts d'une poussière sombre s'affairent autour du monstre.

Dans quelques jours la «dégarnisseuse» achèvera s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant