Les travailleurs portuaires brésiliens veulent négocier

le
0

Commodesk - La grève des travailleurs portuaires brésiliens du 22 février a débouché sur un accord de négociations. Force Syndicale, qui regroupe une quarantaine de syndicats, et le gouvernement ont désormais jusqu'au 15 mars pour trouver un terrain d'entente.

Ce mouvement fait suite à la mesure provisoire numéro 595, présentée par le gouvernement le 6 décembre dernier, qui vise à privatiser tous les ports brésiliens pour plus de compétitivité. Elle ne fait pas l'unanimité chez les travailleurs portuaires (dockers, gardiens, personnel administratifs, camionneurs...) qui considèrent que cela nuirait au droit des employés et entrainerait une diminution des salaires. 

En signe de protestation, 30.000 travailleurs ont bloqué les ports de neuf Etats du pays pendant toute une journée. La grève devait être reconduite le 26 février mais, suite aux promesses de dialogue, le préavis à été suspendu. Le gouvernement a gelé, jusqu'au 15 mars, le processus d'appel d'offre des ports.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant