Les travailleurs détachés fragilisés

le
0
La France pousse au niveau européen pour que la nouvelle directive sur le détachement comporte davantage de garde-fous. L'Hexagone comptait 144.000 travailleurs détachés officiellement déclarés en 2011.

La crise de l'agroalimentaire en Bretagne, illustrée par la fermeture des abattoirs Gad, remet sur le tapis la question des détachements de travailleurs dans l'Union européenne. Un sujet quelque peu oublié depuis la polémique sur le plombier polonais, qui avait fait rage en 2005 lors du référendum sur la Constitution européenne. La directive sur le détachement permet à un prestataire de service - typiquement polonais - d'envoyer des salariés travailler dans un autre pays de l'Union de façon temporaire - par exemple la France. Dans ce cas, le travailleur est assuré de percevoir le salaire minimum français. En revanche, les charges sociales sont celles de la Pologne. De quoi réduire le coût du travail de 30 %.

Le système est encore plus...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant