Les transsexuels relancent le débat sur le genre

le
0
Avec la loi sur le harcèlement sexuel, la transphobie a fait son entrée au Code pénal. La question du genre fera l'objet d'un débat parlementaire.

L'état civil devrait-il prendre en compte le genre ou le sexe? La question est posée pour les associations de défense des droits des transsexuels, dans le sillage du débat de la loi sur le harcèlement sexuel. En effet, à l'occasion des discussions sur le projet de loi, la «transphobie», ou aversion envers les personnes transexuelles, est entrée dans le Code pénal. Une reconnaissance qui ouvre la voie à d'autres demandes des personnes «trans». Elles seraient 15.000 en France, selon les chiffres du milieu associatif.

Les parlementaires ont en effet voté le rajout du motif de discrimination fondée sur l'identité sexuelle, dont la transphobie, à l'article L.225-1 du Code pénal. Les associations de «trans» qui plaident pour une reconnaissance du «genre» auraient préféré ce terme à celui d'«identité sexuelle».

«Après le Sénat, l'Assemblée nationale reconnaît la transphobie, s'est félicité mercredi Nicolas Gougain, porte-parole de l'Inter-LGBT, le collectif

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant