Les transports de troupes par autocar trop dangereux à Kaboul

le
0

KABOUL, 16 décembre (Reuters) - L'armée afghane a cessé de transporter ses militaires par autocar dans le périmètre de Kaboul après une série d'attaques qui ont coûté la vie à une douzaine d'entre eux ces dernières semaines, a annoncé mardi le ministère de la Défense. Cette décision est une nouvelle illustration de l'insécurité croissante qui règne dans la capitale à deux semaines du départ des dernières troupes de combat américaines et alliées, et de l'imminence d'un face à face entre les taliban et les forces loyalistes. Douze mille soldats étrangers resteront dans le pays après 2014, mais uniquement dans un rôle de soutien aux forces afghanes. Quatre autocars transportant des soldats ont été visés par des kamikazes à Kaboul ces deux derniers mois. La dernière attaque, samedi, a fait sept morts, celle perpétrée deux jours plus tôt avait fait six morts. L'armée envisage désormais de recommander aux soldats de porter des habits civils pour gagner leurs affectations. Le ministère réfléchit aussi à l'octroi d'une indemnité mensuelle de 3.000 afghanis (40 euros) pour que les soldats puissent se payer un ticket de bus ou une course en taxi. (Kay Johnson; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant