Les trackers sont-ils résistants aux secousses de marché ?

le
0
Investir sur un tracker présente des avantages. Un opérateur devant sa console.(©DR)
Investir sur un tracker présente des avantages. Un opérateur devant sa console.(©DR)

A lui, le tee-shirt porté par les flegmatiques courtiers de Londres «Keep calm and carry on» ! Ce 24 juin, Benjamin Fussien, responsable ETFs et fonds chez Euronext était sur le pont pour veiller à ce que les trackers ou ETF (Exchange Traded Funds) s’échangent équitablement afin de ne pas léser les investisseurs adeptes de cette manière d’investir à peu de frais.

Un tracker est un fonds indiciel coté qui permet d’accéder en un clic de souris à des titres du monde entier, à frais de gestion réduits (0,32% en moyenne contre 2,5% sur une sicav actions grand public) pour le prix d’un ordre de Bourse à Paris.

Encore faut-il qu’il s’échange normalement. Une industrie sur laquelle Euronext, la Bourse de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne veille de près : elle cote 750 trackers représentant un encours de 65 milliards d’euros, dont un peu plus de 10% sont détenus par les particuliers.

«Dès l’aube nous avons reçus des courriers nous prévenant que les équipes d’Euronext seraient à l’œuvre pour vérifier que les échanges se déroulent normalement» raconte Isabelle Bourcier, responsable de l’activité ETF et fonds indiciels de THEAM (BNP Paribas) qui assure n’avoir souffert d’aucune suspension de cotations sur les siens.

Le marché chahuté

Pourtant, dès l’ouverture des Bourses, de nombreuses actions et pas seulement à Londres, dégringolaient ou subissaient des

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant