Les trackers sont-ils des placements sûrs ?

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Ils sont aussi simples à manier que des actions et bien moins chargés en frais que la plupart des sicav et fonds communs de placement (FCP). La transparence de leur fonctionnement a été renforcée. Les trackers sont-ils pour autant aussi des placements aussi sûrs que des sicav ou FCP traditionnels ?

Aujourd'hui, les émetteurs multiplient les gages pour rassurer les investisseurs, en allant au-delà même des exigences réglementaires. Deutsche Bank est ainsi en train de transformer sa gamme d'ETF « synthétiques » en ETF dits physiques : « Les ETF physiques détiennent les actifs sous-jacents et cela rassure en particulier les investisseurs anglo-saxons qui sont les plus attachés aux structures simples », explique Houda Ennebati, responsable DB X-trackers en France. En allant encore plus loin, HSBC annonce qu'il s'interdit de prêter à d'autres investisseurs les titres de ses trackers physiques. C'est une pratique courante des établissements promoteurs de trackers. Ils couvrent les frais de gestion de fonds, améliorent le suivi de l'indice mais surtout obtiennent un surcroît de rémunération.

. Le débat sur la sécurité des trackers est-il clos ?

Le 16 septembre 2008, en pleine débandade boursière, 113 des 129 produits émis par la société ETF Securities n'avaient pu être cotés dans la séance. En réalité, ces placements indiciels assimilés à des trackers n'en étaient pas stricto sensu. Il s'agissait d'ETN (Exchanged Traded

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant