Les trackers, seul moteur de la hausse du prix de l'or

le
0
La joaillerie qui n'a absorbé que 481,9 tonnes de métal au premier trimestre. (© CC-D. Strasunskas)
La joaillerie qui n'a absorbé que 481,9 tonnes de métal au premier trimestre. (© CC-D. Strasunskas)

C’est la demande d’or pour l’investissement, et particulièrement les trackers, ou ETF, qui semble à l’origine de la hausse de 17% du prix de l’or en dollars au premier trimestre. Les statistiques publiées par le Conseil mondial de l’or montrent, en effet, que les autres composantes de la demande de métal jaune (joaillerie, banques centrales, etc.) ont, elles, manqué à l’appel. Entre janvier et mars dernier, les fonds cotés indexés sur le prix de l’once ont absorbé l’équivalent de 363,7 tonnes, un montant à comparer aux 25,6 tonnes, d’il y a un an.

Ce regain d’intérêt pour les placements-or indiciels constitue une inflexion majeure. Depuis le début 2013, tous les flux trimestriels de souscription dans ces ETF (Exchange traded funds) avaient été négatifs en net, à l’exception du premier trimestre 2015. Le Conseil mondial de l’or attribue cet engouement pour les ETF-or aux politiques monétaires à taux négatifs menés par les grandes banques centrales, à la dévaluation du yuan et à l’absence de remontée notable des taux américains.

Il est tout aussi frappant de constater que, sur la même période, les pièces et les lingots n’ont pas suscité la même ferveur : la demande mondiale (253,9 tonnes) n’a pratiquement pas augmenté (+1%) en un an.

Les industries technologiques consomment moins d'or

Les autres composantes de la demande d’or ont pâti du prix élevé de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant