Les tournages délocalisés en forte hausse en 2012

le
0
HANA/shutterstock.com
HANA/shutterstock.com

(AFP) - Près de 200 longs métrages d'initiative française ont été tournés en 2012, un chiffre en hausse, mais les tournages se sont fortement délocalisés, selon une étude annuelle de la Fédération des industries du cinéma, de l'audiovisuel et du multimédia (Ficam).

L'an dernier, 192 films ont été tournés (+8%), dont 156 fictions, 29 documentaires (+61%) et 7 films d'animation, selon la Ficam.

Selon le Centre National du Cinéma (CNC), qui comptabilise différemment, 209 films d'initiative française ont été tournés en 2012 (207 en 2011).

Les 156 longs métrages de fiction ont généré 1.232 semaines de tournage (-3%). Surtout, le taux de délocalisation, c?est-à-dire le nombre de semaines de tournage à l'étranger, a atteint 32%, le taux "le plus important de ces cinq dernières années", relève la Fédération qui parle de "véritable hémorragie pour la filière".

En 2011, ce taux était de 23%. À l'inverse, la localisation des tournages en France a chuté de 13%.

"Les tournages à l'étranger reprennent notamment pour les films à budgets élevés pour des raisons de coût ou des dispositifs financiers plus attractifs", selon la Ficam.

Le taux de délocalisation des films à plus de 10 millions d'euros s'élève à 54% en 2012 contre 30% en 2011, écrit la Fédération qui évalue le manque à gagner total pour les industries techniques à 21,6 millions d'euros (80% pour le tournage, 20% pour la postproduction).

Face à cette tendance, la Fédération se félicite de l'adoption à l'Assemblée nationale des mesures "tant attendues par la filière et des milliers d'intermittents en faveur de la réforme des crédits d'impôt, en attendant leur validation par la Commission européenne qui permettra une relocalisation rapide de la production nationale".

Les montants investis pour les films en production en 2012 sont en hausse de 6% par rapport à 2011. Une progression due à une augmentation du nombre de films supérieurs à 10 millions d'euros (30 projets contre 23 en 2011). Le nombre de films situés entre 4 et 7 millions d'euros de budget est lui en baisse de 22%.

Selon le CNC, les investissements consentis pour la production des 209 films l'an dernier a atteint 1,07 milliard (-5,5% par rapport à 2011).

Le devis moyen a diminué dans le même temps de 6,5% à 5,10 millions d'euros.

58 films à moins d'un million d'euros ont été comptabilisés l'an dernier (contre 47 en 2011 et 40 en 2010). Les films entre 4 et 7 millions d'euros ont été 25, contre 38 en 2011 et 46 en 2010. 55 affichent un budget supérieur à 7 millions d'euros contre 52 en 2011 et en 2010.

Concernant les coproductions, les films à majorité étrangère affichent un "niveau historique" (70 contre 65 en 201), selon le CNC.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant