Les touristes chinois dépensent trois fois plus en shopping que les Américains

le
1
Les visiteurs de l'empire du Milieu ont beau être 8 fois moins nombreux que les touristes yankee, leur budget shopping pèse déjà bien plus lourd dans les boutiques de la capitale.

Plus que jamais Paris mise sur le shopping pour doper sa fréquentation et surtout ses recettes touristiques. Car si la France et la capitale en particulier sont des moteurs au niveau du tourisme mondial, il reste encore des progrès à faire en matière de dépense par visiteur. En ce mois de janvier, l'un des plus creux pour le tourisme, et à la veille de l'ouverture des soldes, l'Office du tourisme de Paris publie opportunément une étude sur le poids du shopping dans son économie touristique.

L'étude confirme notamment que les Asiatiques sont les plus touchés par la fièvre acheteuse. Si les Japonais restent ceux qui déclarent dépenser le plus par jour (195 euros par personne dont 56 euros pour le shopping), les Chinois sont ceux qui consacrent la plus grosse part de leur budget aux emplettes (34 % soit 59 euros par jour). Les Américains, première clientèle étrangère à Paris avec 1,4 million d'arrivée l'an dernier, sont très loin derrière avec seulement 19 euros dépensés quotidiennement pour leur achat.

Hong Kong au top

Les chiffres sont encore plus frappants lorsque l'on se penche sur les touristes les plus dépensiers, ceux qui ont recours à la détaxe. Pour y avoir droit, il faut résider hors de l'Union européenne la majeure partie de l'année et dépenser au moins 175 euros dans le même magasin. Là encore, les Chinois sont sur le podium avec une dépense moyenne de 1508 euros par client, détrônés seulement par les Hong Kongais qui dépensent 1883 euros (chiffres au premier semestre 2012 fournis par Premier tax free) .

Au final même si les visiteurs de l'empire du Milieu étaient moins de 200.000 l'an dernier, ils ont dépensé 125 millions d'euros dans les ventes détaxées sur le premier semestre 2012. C'est trois plus que les Américains (38 millions d'euros). Il faut dire aussi que les Américains reviennent plus régulièrement dans la capitale et la proximité culturelle entre les deux pays fait qu'il est plus difficile pour un Américain de ramener un produit lui paraissant typique. A l'inverse, pour les nouvelles clientèles asiatiques, la visite à Paris reste un symbole de réussite sociale qui doit s'accompagner de cadeaux faits aux proches illustrant le luxe à la française. C'est ainsi que le top 6 des dépenses en détaxe est trusté par l'Asie (Thaïlande, Taïwan, Singapour et Indonésie talonnant Chine et Hongkong), laissant à quelques encablures l'Arabie Saoudite et la Russie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4888303 le mercredi 8 jan 2014 à 19:20

    Le comble serait de leur vendre des articles made in china!