Les tigres sont aussi menacés par les énergies fossiles

le
0
L'écosystème des tigres est malmené à cause du manque d'énergie.
L'écosystème des tigres est malmené à cause du manque d'énergie.

Greenpeace met en garde sur la dangerosité des extractions de charbon pour les tigres.



Confrontée à un gigantesque blackout la semaine dernière, en grande partie à cause d'une pénurie en énergies fossiles, l'Inde pourrait à terme regarder les énergies renouvelables d'un autre ?il. En attendant, le pays, confronté à important accroissement démographique et a fortiori à une hausse considérable de la demande énergétique, s'est remis à la prospection massive de charbon. Or, selon Greenpeace, la construction de nouvelles mines constituerait un danger de plus pour l'écosystème. De quoi discréditer ? en partie seulement, l'Empire du Milieu étant bel et bien loin d'être exempt de tout reproche ? la demande formulée à la Chine il y a de cela deux semaines de faire des efforts pour améliorer la conservation des tigres, notamment en supprimant les fermes à félins, susceptibles d'alimenter l'énorme marché noir oriental.


L'Inde, elle, doit satisfaire une double obligation : préserver à la fois la faune locale et les besoins en développement, notamment énergétiques, sachant que des centaines de millions d'habitants vivent encore sous le seuil de pauvreté et n'ont aujourd'hui pas accès à l'électricité, en particulier dans les contrées les plus reculées.



Quand l'énergie fossile prend le pas sur la biodiversité


Hébergeant actuellement plus de la moitié des tigres vivant à l'état sauvage de la planète, l'Inde a connu une augmentation sans précédent du nombre de mines à charbon au cours des cinq dernières années. De même, certaines exploitations continuent de s'agrandir, détruisant par là- même l'habitat naturel du tigre, notamment à Chandrapur (Etat du Maharashtra, dans l'Est du pays).


De plus en plus impliquée pour la protection de l'environnement ? il a en particulier consenti d'importants efforts pour réduire le braconnage ? , l'Inde semble désormais prise en tenaille. Le Maharashtra, qui abrite près de 80 % de ses ressources en charbon, mais également 35 % de la population de tigres, sera à ce titre suivi de près. En tout état de cause, l'« équation » s'annonce bien difficile à résoudre.


Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant