Les tests de paternité sont très encadrés

le
0
En France, seuls des laboratoires agréés sont autorisés à effectuer ces analyses génétiques à la demande d'un juge.

La justice a finalement répondu aux attentes de Rachida Dati dont l'ancien compagnon Dominique Desseigne dément être le père de la petite Zohra, aujourd'hui âgée de 3 ans et demi. Mardi, le tribunal civil de Versailles a ordonné au PDG du groupe Lucien Barrière de se soumettre à une expertise génétique de paternité dans le cadre de la procédure de reconnaissance de paternité lancée par l'ex-garde des Sceaux. Le test est relativement court et complètement indolore mais très réglementé en France.

Conformément à la loi de bioéthique de 1994, seul un juge est habilité à demander un test de paternité dans le cadre d'une procédure judiciaire se rapportant aux liens de filiation. Les analyses doivent être conduites par l'un des laboratoires agréés en France. L'établissement, auquel est adressé le jugement, convoque les différentes parties - en l'...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant