Les terres minières colombiennes mises aux enchères

le
0

(Commodesk) Le gouvernement colombien compte « mettre de l'ordre dans sa filière minière » selon les propos du Ministre des Mines et de l'énergie, Mauricio Cardenas. C'est dans cette optique, que la Colombie a pris la décision, le 21 juin, de réserver 17,6 millions d'hectares en tant que « réserves minières stratégiques », principalement à l'est du pays.

Cette nouvelle appellation implique une mise aux enchères des terrains riches en minerais, pour qu'ils puissent être exploités par des entreprises internationales. Les zones sont réputées pour leurs ressources en or, cuivre, charbon et uranium. Elles sont actuellement exploitées à petite échelle de façon artisanale et parfois de manière illégale. Dans le département de Guania par exemple, le gouverneur fait état de 301 demandes de permis d'exploitation mais un flou dans la législation l'empêche de les attribuer.

Selon le gouvernement, les entreprises intéressées par ces terrains seraient notamment le chilien Codelco, le canadien Barrick Gold, et des entreprises australiennes et sud-africaines.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant