Les terrasses de café priées de baisser le volume

le
0
Cinq sonomètres viennent d'être déployés dans le XIe afin de mesurer l'impact du bruit émis devant les débits de boissons.

Conversations animées, éclats de rire stridents, tintements de verres à répétition... Aussi banale soit-elle, la bande-son qui passe actuellement en boucle devant les bistrots de la capitale n'est pas franchement du goût de tous les habitants.

La preuve, jeudi dernier, les riverains des Ier, IIe, VIIIe et IXe arrondissements avaient décidé de s'unir dans un ch½ur de... «chuuuuuuuuuut!» pour mieux manifester leur ras-le-bol, avant de reporter ce rassemblement en raison des législatives. Il y a quelques mois, histoire d'apaiser les relations à couteaux tirés entre commerçants et riverains, le maire du XIe s'est décidé à mettre en place une médiation. Même la Mairie de Paris s'est penchée sur le problème: entre 23 heures et 3 heures du matin, elle envoie désormais des Pierrots de la nuit sillonner les lieux festifs de la capitale afin de calmer, sur le mode de l'humour, les ardeurs vocales des noctambules.

«Avant, les nuisances sonores étaient synonyme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant