Les tensions ethniques s'enveniment en Macédoine

le
0
La minorité albanaise manifeste en s'estimant injustement assimilée au terrorisme islamique.

Ils ont crié «Allah est grand!», avant de jeter des pierres sur le siège du gouvernement. En Macédoine, pour la deuxième semaine consécutive la prière du vendredi soir a dégénéré en violente manifestation contre le pouvoir, accusé par les Albanais d'avoir «insulté leur religion» en présentant les suspects du meurtre de cinq Macédoniens comme des «terroristes islamistes».

Le 1er mai, lors d'une opération de police sans précédent, une vingtaine de suspects ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire qui, depuis la mi-avril, empoisonne les relations déjà fortement dégradées entre les deux communautés du pays. Cinq d'entre eux (dont deux sont toujours en cavale) ont été présentés comme les auteurs de ce meurtre et inculpés de «terrorisme». Ils sont tous Albanais et, pour beaucoup dans la communauté, il s'agit de boucs émissaires. «On veut diaboliser les Albanais en les assimilant aux terroristes islamistes», affirme Arben Xhaferi, président d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant