Les tensions en Libye font encore grimper le pétrole

le
0
MATIÈRES PREMIÈRES HEBDO - Au cours de la semaine du 28 mars, les cours du pétrole à New York ont touché les 108,05 dollars, portés par le regain de violence en Libye. De leurs côtés, les métaux précieux ont profité de l'accès de faiblesse du dollar.

Nouveau sommet pour le pétrole

Les marchés pétroliers ont joué au yoyo la semaine passé, alternant replis et fortes hausses. Le début de semaine a ainsi vu le baril refluer à 102,70 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) alors que les opérateurs envisageaient la possibilité d'une amélioration de l'offre en Libye avec l'avancée des forces rebelles dans les deux importants ports pétroliers de Brega et Ras Lanouf.

La hausse des stocks pétroliers aux États-Unis est venue confirmer le mouvement baissier. «Ce qui est inquiétant, c'est que 1,7 million de ces barils ont trouvé leur chemin jusqu'à Cushing, faisant monter les stocks accumulés là-bas à 41,9 millions de barils, un record», a souligné Nic Brown, de Natixis. «Cela suggère qu'il n'y aura pas de problèmes importants pour satisfaire la demande américaine en carburant pendant la saison des grands départs en vacances», s'inquiétait ce dernier.

Mais la baisse n'aura été que de courte durée.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant