Les télés américaines profitent d'Internet

le
0
CBS a dopé ses résultats en vendant ses séries aux géants de la vidéo à la demande Netflix et Amazon.

Internet devait être la ruine de la télévision. C'est désormais son meilleur relais de croissance. CBS, qui publiait mercredi ses résultats pour le deuxième trimestre 2011, en est le meilleur exemple. L'un des quatre grands networks américains vient en effet d'annoncer un chiffre d'affaires en hausse de 8%, à 3,59 milliards de dollars, et un bénéfice qui a plus que doublé pour atteindre 395 millions de dollars. Moteur de cette em­bellie: une croissance de 21% du chiffre d'affaires des activités de licensing, et de distribution des contenus qui atteint 889 millions de dollars.

Cette hausse provient notamment du récent accord que le studio vient de signer avec Netflix, le leader américain de vidéo à la demande par abonnement. La semaine dernière, CBS a marché dans les pas de ses concurrents comme ABC (Disney), ou NBC Universal (Comcast) pour négocier à prix élevé la reprise de ses catalogues de contenus les plus anciens sur les réseaux de distribution des géa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant