Les Tchèques tournent la page de l'euroscepticisme

le
0
Ils ont choisi deux candidats pro-européens, Milos Zeman et Karel Schwarzenberg, pour disputer dans quinze jours le deuxième tour de l'élection présidentielle.

Les Tchèques retourneront aux urnes les 25 et 26 janvier pour désigner le successeur du président sortant Vaclav Klaus. Ce second tour se jouera entre l'ex-premier ministre de gauche Milos Zeman et l'actuel chef de la diplomatie Karel Schwarzenberg (droite), arrivés tous deux en tête du premier tour. Quel que soit le vainqueur, il devrait tourner la page de dix années d'une présidence eurosceptique haute en couleurs.

Klaus avait fait de la lutte contre l'UE un «combat personnel», souligne le politologue Josef Mlejnek. En 2003, lors du référendum sur l'entrée de la République tchèque dans l'Union européenne, il n'avait pas fait campagne pour le «oui». En 2009, il avait repoussé pendant des mois la ratification du traité européen de Lisbonne, une attitude qui lui avait valu le surnom de «Margaret T...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant