Les taxis recouvrent leur liberté d'aller et venir à Roissy

le
0
Un arrêté préfectoral limitant les rotations à deux par jour pour enrayer la pénurie de véhicules dans Paris a été annulé par la justice.

Les chauffeurs de taxi parisiens volent à nouveau de leurs propres ailes à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Le tribunal administratif de Paris a en effet récemment annulé un arrêté préfectoral limitant à deux par jour le nombre de rotations autorisées. Michel Gaudin et Christian Lambert, le préfet de police de Paris et le préfet de Seine-Saint-Denis, l'avaient pris le 28 mai 2010 afin de fluidifier le trafic des taxis, estimant que le surnombre des véhicules à Roissy entraînait une pénurie dans la capitale.

Cette décision avait déclenché l'ire des chauffeurs, qui s'étaient mis en grève en juillet 2010 sans obtenir gain de cause. «Notre préjudice a été reconnu, c'est une victoire pour les taxis parisiens», a réagi Danielle Weber, à l'origine, avec un collègue, de l'action en justice devant le tribunal administratif. Le juge a notamment estimé que les préfets n'avaient établi «ni l'existence du déséquilibre sur lequel ils se fondent pour limiter l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant