Les taux sont au plus bas, faut-il emprunter ?

le
4
DR
DR
Avec un taux moyen début juin de 2,79 % pour les prêts à l'habitat sur vingt ans, le précédent record est battu, annonce Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi, premier courtier en crédit immobilier. Par ces effets d'annonce sans cesse renouvelés à chaque fluctuation des taux, les professionnels espèrent entretenir l'appétit des ménages pour l'investissement immobilier à crédit. Il s'agit d'inciter les épargnants à sortir leur épargne de leurs bas de laine en faisant valoir que le robinet du crédit va se tarir à cause de la hausse annoncée des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine. Hausse dont la perspective s'éloigne pourtant de mois en mois, tant les économies occidentales montrent des signes de faiblesse. _________________________________________SÉRIEUX RISQUE DE DÉFLATION----------------------------------------------------------En réalité, ce ne sont pas tant les banques que les particuliers qui ont diminué le débit du robinet des crédits immobiliers. Ils renoncent ou empruntent moins pour réduire la durée : la proportion de crédits de plus de vingt-cinq ans est tombée de 32,7 % en 2007 à 15,7 % en mars dernier. Les ménages moins aisés sont évincés du fait notamment de la disparition du PTZ + dans l'ancien, note l'observatoire Crédit Logement/CSA. Résultat : « Le marché reste relativement atone et certaines banques sont en retard sur leurs objectifs, indique Estelle Laurent,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le vendredi 4 juil 2014 à 15:43

    A 1200€ le M2 et à 2.5% oui .........!

  • M4358281 le vendredi 4 juil 2014 à 15:43

    NON NON ..ils veulent en b..er d'autres et récupérer les maisons aux enchères ?

  • M9385839 le vendredi 4 juil 2014 à 15:22

    rien ne se vend en RP...ET J ESPÈRE QUE LES JEUNES NE VONT PAS SE FAIRE BAI S ER PAR LES DOUX MOTS DU LOBBY IMMO

  • SaasFee le vendredi 4 juil 2014 à 11:49

    Est ce du journalisme que de faire délivrer de l'information "apparemment neutre" par des professionnels dont le métier ne peut que faire douter de la neutralité de leur article?