Les taux immobiliers renouent avec la baisse

le
4
Goodluz/shutterstock.com
Goodluz/shutterstock.com

(Relaxnews) - Afin de continuer à capter de nouveaux clients pour réaliser leurs objectifs commerciaux, certaines banques continuent de baisser les taux du crédit immobilier. Une tendance, mais pas généralisée selon le baromètre du courtier Empruntis du lundi 2 décembre.

À 3,20% en moyenne sur une durée de quinze ans contre 3,25% en octobre, le mois de novembre s'est clôturé avec un niveau des taux de crédit immobilier à la baisse. Ce nouveau mouvement de recul qui touche toutes les durées - exception faite des vingt ans et trente ans toujours stables à respectivement 3,55% et 4,60% - est "à interpréter avec prudence", selon le courtier Empruntis qui a délivré son baromètre lundi 2 décembre.

Capter les emprunteurs de février prochain

Et pour cause. Alors que certaines banques ont inchangé leur taux considérant avoir réalisé leurs objectifs commerciaux grâce à une bonne année 2013 soutenues par le rachat de crédit, d'autres anticipent déjà 2014. En baissant leur taux, "elles préparent l'avenir en captant d'ores et déjà des nouveaux dossiers qui seront réellement effectifs dans trois mois, soit en février prochain", explique Maël Bernier, directrice de la communication d'Empruntis.com.

Stabilité grâce aux baisses de 2014

Et grâce à des indicateurs plutôt à la baisse, le courtier table sur une rentrée 2014 plutôt orientée vers la stabilité pour les taux des prêts, voire même en baisse de 0,05% à 0,10% pour étoffer de nouveaux objectifs commerciaux pour les banques, difficilement alimentés par un marché des transactions en berne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4369955 le mardi 3 déc 2013 à 17:04

    Chut ! son mec n'a rien remarqué !

  • p.schule le mardi 3 déc 2013 à 10:47

    t'as raison "loup" lol

  • loup333 le mardi 3 déc 2013 à 08:46

    J'aurais une femme qui regarde mon banquier comme elle fait sur la photo, je m'inquièterais mdr

  • crcri87 le lundi 2 déc 2013 à 22:45

    Et alors tant mieux! mais ce n'est pas la baisse des taux qui incitera les ménages ou les investisseurs à se lancer dans un pays où l'adminstration des Finances change sans arrêt les règles du jeu