Les taux français grimpent doucement

le
0
Les OAT à dix ans sont remontés à 2,15 %, un niveau qui reste toujours extrêmement faible. Mais la tendance pourrait se poursuivre à moyen terme.


Sur les marchés financiers, l'impact de la seconde dégradation de la note française en dix mois est resté relativement limité mardi. Les taux de l'OAT française à dix ans se sont tendus de 8 points de base, à 2,15 %, soit un niveau encore historiquement faible. Surtout, l'écart avec les Bund allemands s'est accru de seulement 3 points de base. «La dégradation étant anticipée, c'est plus le moment choisi qui a surpris», résume Raoul Salomon, responsable des relations SVT chez Barclays Capital. «L'univers des pays notés AAA est de plus en plus réduit, donc les investisseurs ne peuvent vendre de la France pour se reporter sur d'autres obligati...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant