Les taux de crédit immobilier baissent encore

le
12

Sous l'effet d'un taux directeur de la BCE quasi nul et d'une période traditionnellement calme pour les banques, les taux de crédit immobilier accusent encore une baisse fin juillet. De quoi permettre aux profils les plus risqués de se  positionner sur l'immobilier direct ou indirect à un coût intéressant.

Au 22 juillet, Empruntis indique que les taux d'intérêt reculent sur tout le territoire français. Les taux perdent environ  0,10 point, mais cette diminution peut aller jusqu’à  0,20 point dans certaines régions. En moyenne, les taux vont de  2,7% sur 15 ans jusqu'à 3 % sur 20 ans.

Les deux raisons à cette baisse tiennent d'abord à l’été, qui est une période traditionnellement calme pour les banques. Par ailleurs, le taux directeur de la BCE est quasi-nul, en conséquence de quoi les banques peuvent emprunter et prêter à bas coût.

Les taux les plus bas en France sont en Rhône Alpes avec en moyenne 2.70 % sur 15 ans  et  3% sur 20 ans. A noter une « baisse record dans l’Ouest » où les taux sur 20 ans passent sous la barre des 3%. Sur une durée 15 ans, on constate une importante baisse de  0,20 soit 2.75% contre 2.95% le mois dernier. Le Nord reste la région où les taux sont les plus élevés avec 3,10 % sur 20 ans. « Certains profils autrefois plus risqués... redeviennent même finançables » conclut Thierry Bernard, Président d’Empruntis.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • CHAKHO le mardi 19 aout 2014 à 01:58

    Chômage, baisse du pouvoir d'achat, prix immobilier excvessifs, les banquiers peuvent toujours courir pour vendre du crédit ...

  • remimar3 le lundi 18 aout 2014 à 22:21

    Quand vous aviez des taux à 15% votre bien coutait moins cher une fois l'emprunt remboursé car les prix au m2 étaient abordables. La baisse des taux est de la poudre aux yeux. Elle a entraîné une hyperinflation des prix de l'immobilier.

  • M3968774 le lundi 18 aout 2014 à 15:04

    chez bourso :frais de dossier =0assurance extrêmement basse pour 200 k€, 12€/moispas de pénalités de remboursement

  • bsdm le lundi 18 aout 2014 à 15:02

    Sans parler du cout de l'assurrance crédit ,des frais de dossier et des pénalités des clauses de renégotiation .En stagnation il n'est jamais bon d'emprunter surtout à plus de 2% de taux d'intéret reel .

  • M3968774 le lundi 18 aout 2014 à 15:01

    si vous achetez dans le cantal peut être mais pas dans les grdes villes, si vous n'êtes pas pressé, je ne vois pas la baisse moi, par contre effectivement on ne voit plus les +values délirantes des années 2000,j'ai acheté un appt sur lyon 224 k€, mis 10k€ de travaux et revendu 5 ans plus tard 240 k€ et j'ai remboursé l'emprunt entre temps,

  • bsdm le lundi 18 aout 2014 à 14:58

    2,7ou3% avec une inflation à 0,4% et des perspectives de stagnation ,c'est tres dangereux pour les acquéreurs surtout avec l'immobilier qui baisse

  • M3968774 le lundi 18 aout 2014 à 14:57

    cela est simpliste de penser que la baisse des taux gonfle le prix de l'immo dans la mesure où cette baisse de tx est la conséquence d'une politique bce et dc problématique globale, de+ l'immo est négocié déjà en province malgré les taux bas.la renégo est aussi possible, et d'ailleurs pour toutes les personnes qui ont signé des emprunts dans les années 2007/2008 avec des taux à plus de 4,2% hors assurance, la renégo est supra-avantageuse alors pour 2,7 % ! :-)

  • CHAKHO le lundi 18 aout 2014 à 14:41

    Avec le chomage et la baisse du pouvoir d achat il y auraDe moins en moins d acquereur. Les banquiers peuvent toujours courir

  • akelacca le lundi 18 aout 2014 à 14:38

    la baisse des taux est un facteur qui permet l'augmentation artificiel du prix de l'immobilier. Bref, loin d'être une si bonne chose pour les épargnants puisque le jour ou les taux remonterons, alors il n'y auras plus d'acheteurs aux prix actuels et donc naturellement, une baisse des prix.

  • fortunos le lundi 18 aout 2014 à 14:33

    il faut que la baisse de l immo se poursuivre pour acheter.