Les taux bas, douloureux mais nécessaire-Visco (BCE)

le
0
    FRANCFORT, 7 avril (Reuters) - Les taux d'intérêt ultra-bas 
de la Banque centrale européenne (BCE) peuvent rogner certaines 
des marges bancaires mais ils sont indispensables pour relancer 
une inflation anémiée dans la zone euro, a déclaré jeudi Ignazio 
Visco, membre du Conseil des gouverneurs de la banque centrale. 
    "Des taux nominaux bas peuvent affecter certains 
établissements financiers mais ils s'imposent en vue de 
renforcer la croissance, d'augmenter le revenu disponible et les 
dépenses et, en bout de course, l'inflation", a dit Ignazio 
Visco, par ailleurs gouverneur de la Banque d'Italie. 
    Il a ajouté que la BCE devrait s'occuper de son image de 
marque si l'objectif d'inflation, soit un tout petit peu moins 
de 2%, n'était pas atteint pendant une longue période. 
    "Il faut se soucier de la crédibilité, si on rate son 
objectif longtemps (...)", a-t-il dit.  
    Visco a ajouté que l'idée de distribuer directement aux 
citoyens de la zone euro de la "monnaie hélicoptère" serait 
risquée, d'un point de vue pratique et légal. 
     
     
     
 
 (Francesco Canepa, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant