Les tarifs des taxis augmentent encore de 3,9%

le
16
En cinq ans, le prix d'une course a grimpé de 21,5%, sans que l'inflation ne puisse expliquer à elle seule une telle hausse. Les tarifs pourraient devenir dissuasifs alors que la concurrence dans le secteur est de plus en plus rude.

Parmi toutes les augmentations au 1er janvier, une est passée inaperçue. Les taxis ont pourtant pu revaloriser leurs tarifs de 3,9% dès minuit la nuit du Nouvel an. La mesure a été prise par le ministère de l'Economie et des finances dans un arrêté du 23 décembre, publié au Journal officiel cinq jours plus tard.

Cette hausse s'explique notamment par l'augmentation de la TVA sur les transports, qui est passée de 7 à 10%. «Les compagnies de taxis n'avaient pour la plupart pas la trésorerie nécessaire pour absorber cette hausse», explique Alain Griset, président de l'Union nationale des taxis. Il pointe également «la hausse des frais généraux, comme les assurances», qui a motivé la demande des taxis de pouvoir doper leurs tarifs de 4% en 2014. Le ministère de l'Économie a finalement opté pour 3,9%.

Cette augmentation se répartit entre les trois composants du prix d'une course: la prise en charge, c'est-à-dire le montant affiché au compteur au départ de la course, ne peut excéder 3,79¤ contre 3,65¤ auparavant, le tarif au kilomètre est dorénavant plafonné à 1,04¤ (contre 1¤) et le tarif horaire, pratiqué lorsque le véhicule est à l'arrêt (temps d'attente ou embouteillages) ne peut dépasser 6,86¤ - au lieu de 6,60¤ en 2013. Ces prix sont fixés par arrêté préfectoral et varient donc d'un département à un autre. L'heure de bouchon coûte ainsi plus cher à Créteil (33,35¤ en 2013) qu'à Cahors (14,75¤), tandis que le kilomètre est moins onéreux dans le Val d'Oise et en Guadeloupe (0,72¤) qu'en Lozère (1¤). Le montant minimal d'une course est, lui, fixé au niveau national et passe à 6,86¤ contre 6,60¤ l'an dernier.

21,5% d'augmentation en cinq ans

Cette revalorisation des tarifs des taxis est la plus importante de ces dernières années. La dernière hausse d'une telle ampleur remonte à 2012, lorsque les prix avaient grimpé de 3,7%. En cinq ans, le prix d'une course a grimpé de 21,5%, alors que l'inflation ne s'est élevée qu'à 7,7% sur la même période. De quoi contenter le lobby des taxis, menacés par de nouveaux dispositifs de transport.

Alors que la bataille avec les voitures de tourisme avec chauffeur fait toujours rage, Alain Griset ne s'inquiète pourtant pas de la concurrence des VTC, «en moyenne 20 à 30% plus chers que les taxis». Ceux-ci doivent également faire face à l'arrivée sur leur créneau de la SNCF, qui a déjà implanté son service de taxis à prix fixes à Paris, Aix-en-Provence, Rennes et Nantes. L'essor de l'autopartage dans les zones urbaines, qui fait notamment les beaux jours d'Autolib à Paris, pourrait lui aussi bien faire de l'ombre aux taxis en 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA le vendredi 3 jan 2014 à 18:20

    Les taxi se plaigent de la concurence des voitures avec chauffeurs, et ils augementent leur tarifs... Ils creusent leurs tonbes tous seul...

  • NYORKER le vendredi 3 jan 2014 à 18:16

    Vous voulez shinter les taxis ? louer une voiture à la journée chez un loueur pour aller à l'aéroport et rendez la sur place !!! dès qu'on est deux c'est déjà rentable !!! faites le calcul . Moi je chasse toujours et sur tout, les prix excessifs.

  • eskimmo le vendredi 3 jan 2014 à 16:09

    L'autre jour un taxi arrive : ça puait la clope. J'ai dit à ce p0rc de passer son chemin et d'arrêter de fumer dans sa caisse. Le client a toujours raison. Et je ne paye qu'en carte bleue.

  • mfouche2 le vendredi 3 jan 2014 à 14:51

    Quand va t on enfin se décider à ouvrir à la concurrence cette profession de m...e ? cela fera baisser les prix, créera des emplois, et améliorera l'offre dans un pays touristique où trouver un taxi relève du parcours de combattant et coûte très très cher. Scandaleux.

  • dlabore le vendredi 3 jan 2014 à 14:49

    c'est bon avec moi ils peuvent cre ver ces vo leurs, a quand la licence delivree gratuitement par les prefectures et rendue ensuite !!!!!!!!!

  • KAFKA016 le vendredi 3 jan 2014 à 13:58

    Super job payé en cash uniquement !!!!

  • M362321 le vendredi 3 jan 2014 à 13:14

    Ca tombe bien, je les prends jamais.

  • slivo le vendredi 3 jan 2014 à 13:05

    blague : a New York les taxis sont jaunes; à Londres les taxis sont noirs; à Paris les taxis sont cons !

  • mlemonn4 le vendredi 3 jan 2014 à 12:19

    Il faut bien augmenter les taxis les plus désagréables au monde et qui plus est, ne savent même pas parler un seul mot d'une langue étrangère! une catastrophe pour les touristes qui viennent en France! Déjà nous avons un service minable (on ne trouve jamais un taxi quand on en a besoin), mais en plus, on donne encore une fois une prime au rentier! et Ouais, Monsieur, c'est cela la France!

  • M6816885 le vendredi 3 jan 2014 à 12:10

    la maffia des intouchables taxis , une honte ... A quand la libre concurrence ? , source de milliers d emplois , quel gouvernement aura les c.....s de s attaquer a leur monopole ?