Les tarifs de la SNCF augmenteront de 2,6% en 2015

le
0

Cette hausse tarifaire, validée par l'État, prendra effet au 31 décembre et concernera les TGV, TER et Intercités. L'entreprise ferroviaire promet par ailleurs «plus de petits prix» en 2015.

Il y a 15 jours à peine, Guillaume Pepy, le président de la SNCF, déclarait au «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro» vouloir faire baisser les prix du train et pour cela «réduire les coûts». Ce ne sera visiblement pas pour 2015. L'entreprise ferroviaire a annoncé ce vendredi dans un communiqué une hausse des prix de 2,6% à compter du 31 décembre 2014 des tarifs de référence pour les les TGV, TER et Intercités. Une augmentation tarifaire «homologuée par l'État», précise le groupe. Pour les ménages, cette hausse ne sera pas indolore car elle est bien supérieure à l'inflation qui a encore ralenti en novembre pour s'établir au niveau extrêmement bas de 0,3% sur un an, après 0,5% en octobre.

«Cette hausse tarifaire permettra de poursuivre les investissements, l'acquisition de nouvelles rames, la rénovation des aménagements intérieurs pour les rames actuelles, une modernisation des systèmes d'information et de distribution, l'offre de davantage de services aux voyageurs ou encore le réaménagement des gares», se défend la SNCF. Et d'ajouter que «les prix Prem's, celui des cartes de réduction et des réservations pour les abonnements ne bougent pas».

Opacité des tarifs

L'entreprise promet par ailleurs «plus de petits prix en 2015». Selon elle, près d'1 voyage en TGV sur 8 s'est effectué à prix Prem's en 2014. «Au total, ce sont plus de 75% des clients SNCF qui voyagent avec une réduction commerciale», insiste-t-elle. Dès janvier, 500.000 «petits prix» seront ouverts à la vente. Ils sont commercialisés sur les iDTGV, les Prem's et les trains low-costs Ouigo. L'entreprise confirme aussi l'engagement de Guillaume Pepy d'éditer plus d'un million de billets à tarifs réduits supplémentaires pour les TGV en 2015.

La SNCF rappelle enfin que «la hausse des prix début 2014 était uniquement due à l'augmentation du taux de TVA de 7% à 10%» qui avait été répercutée sur les billets. Les tarifs ont grimpé de l'ordre de 2,80% en janvier dernier, selon les calculs du site de réservation et d'achats de billets Capitaine Train. En août, en revanche, le ministère des Transports avait bloqué une augmentation des tarifs du train pour préserver le pouvoir d'achat des usagers, en période de forte affluence en raison des départs en vacances d'été.

Les tarifs SNCF augmentent systématiquement chaque année: + 2,3% en 2013 (pour une inflation annuelle de 0,9%), + 3,2% en 2012 (inflation de 2%) et + 2,85% en 2011 (inflation de 2,1%). L'an dernier, une enquête réalisée par l'association de défense des consommateurs CLCV avait révélé que les Français étaient «exaspérés» par les tarifs de la SNCF, dénonçant notamment leur opacité et une information insuffisante sur la gamme des billets à tarifs réduits. Et 82% des sondés jugeaient les prix trop élevés.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant