Les tarifs de l'énergie bientôt bouleversés ?

le
12
Les tarifs de l'énergie bientôt bouleversés ?
Les tarifs de l'énergie bientôt bouleversés ?

Augmentation de la taxe carbone, réforme de la taxe qui finance les énergies renouvelables,... Les tarifs des énergies, électricité, gaz et carburants pourraient connaître d'importantes évolutions lors de la prochaine loi de finances 2016. Un scénario se dessine avec la baisse de l'électricité compensée par une hausse des prix du gaz et des carburants.

La CSPE mieux répartie ? Selon le JDD, le «gouvernement envisage une réforme de la taxe qui finances les énergies renouvelables et les tarifs sociaux pour les plus modestes», appelée Contribution aux charges de service public de l'électricité (CSPE). Cette taxe, prélevée sur la facture des plus de 30 millions de Français abonnés à l'électricité, représente près de 15% de leur facture et augmente d'environ 2,5% par an. Elle vient s'ajouter aux hausses programmées comme celle de 2,5 % à partir du 1er août. Pour le gouvernement, l'objectif serait d'élargir le champ de cette taxe aux autres énergies carbonées comme le gaz et l'essence.

Deux options seraient étudiées : la première consiste à répartir cette taxe entre le gaz et l'électricité. Selon le principe du vase communicant, la facture d'électricité pourrait alors baisser de 7% mais les usagers du gaz pourraient être mis sérieusement à contribution car ils ne sont que 10 millions.

L'autre piste serait d'étaler cette taxe entre l'électricité, le gaz et les carburants. Là, cela permettrait de diminuer la facture d'électricité de 10%, de modérer la hausse des prix du gaz et d'augmenter significativement la facture des carburants. Alors que le litre du Super 95 est déjà taxé à 61,9% et le litre de gazole à 56,2%, les automobilistes verraient immédiatement leur facture augmenter avec cette nouvelle contribution. Actuellement, selon le site Carbeo, le prix du litre de gazole est en moyenne de 1,176 euro et celui du Super 95 à 1,43 euro par litre. Le gouvernement mise sur la poursuite de la baisse des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • er3dw le lundi 3 aout 2015 à 15:48

    il n'y a plus d'augmentation des impôts! seulement taxes, prélèvements, contributions, participations diverses et multiples etc etc pas d'inflation donc pas d'augmentation des salaires, des pensions, baisse du livret A mais hausse TV gaz EDF!!!!! etc etc 2017 souvenez vous

  • f5gbi le jeudi 30 juil 2015 à 18:27

    Tarifs sociaux et allocations diverses, c'est l'eldorado en France !!! Par contre, celui qui bosse, ben il raque !!!

  • MIKE3000 le dimanche 26 juil 2015 à 17:59

    La Veuve! ...

  • stepone7 le dimanche 26 juil 2015 à 16:17

    t en fais pas francois .. on sait tres bien que si tu commences a tout augmenter c est pour que le contribuable francais rembourse ce que tu auras prete a perte à la grece .. on s en souviendra en 2017

  • viniciou le dimanche 26 juil 2015 à 14:17

    cette taxe de CO2 est complètement bidon, et pourtant elle existe... les automobilistes de vrais rente, traie comme des vaches, au lieu de payer 0,8ct le litre de super non vous payez le double..qu'est ce que ca va être lorsque le pétrole va remonter en fleche a 70$ le baril....car il remontera peu importe le temps, et le cumul de ces taxes bidons + répercutions hausse du baril d ici 2030...

  • M999141 le dimanche 26 juil 2015 à 13:31

    Les taxes, c'est le niveau zéro de la politique. C'est même eux que le disaient, quand ils étaient dans l'opposition

  • M7074182 le dimanche 26 juil 2015 à 13:30

    Pourquoi ne raboterait t-on pas aussi un peu, par la même occasion, l'avantage tarifaire hallucinant des salaries EDF ainsi que leurs avantages en tous genre notamment leur Comité d'Entreprise qui fonctionne par une règle dérogatoire au régime commun ?

  • heimdal le dimanche 26 juil 2015 à 13:27

    C'est l'Éternel principe du socialisme :partager la misère .

  • Berg690 le dimanche 26 juil 2015 à 13:04

    A force de se faire traire, la mammite nous guette.

  • 300CH le dimanche 26 juil 2015 à 13:02

    "Moi Président" il n'y aura plus d'impôts jusqu'a la fin de mon mandat, lol, encore une autre usine à Gaz en formation