Les taliban prennent une ville du nord touchée par le séisme

le
0

KABOUL, 28 octobre (Reuters) - Les taliban ont pris mercredi à l'aube le contrôle d'un des districts du nord de l'Afghanistan frappés par le puissant tremblement de terre de lundi, a-t-on appris auprès des autorités locales. La prise de la ville de Darqand et de ses environs, dans la province de Takhar, frontalière du Tadjikistan, souligne les difficultés particulières auxquelles se heurte l'organisation des secours aux victimes du séisme. En plus du terrain difficile d'accès dans cette zone montagneuse de la chaîne de l'Hindou Kouch, les ONG et les agences humanitaires doivent également prendre en compte la menace sur la sécurité que représente la milice islamiste. Les taliban s'étaient pourtant engagés mardi à ne pas perturber les lignes d'approvisionnement. Le district de Darqand n'a pas été le plus touché par le tremblement de terre qui a fait quelque 350 morts, selon les derniers bilans disponibles, dans le nord de l'Afghanistan et du Pakistan. Mais il se trouve dans la zone d'impact. Abdul Khalil Asir, porte-parole des forces de police de la province de Takhar, a précisé que les forces de sécurité s'en étaient retirées après six heures de combat nocturne contre les taliban. Il n'a pas communiqué de bilan. Côté taliban, un des porte-parole du mouvement armé, Zabihullah Mujahid, a fait état dans un communiqué de douze policiers tués et plusieurs autres blessés. Deux taliban ont également trouvé la mort dans la bataille pour le contrôle de Darqand. (Mirwais Harooni; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant