Les taliban afghans vont rouvrir un bureau au Qatar

le , mis à jour à 19:38
0

AL KHOR, Qatar/PESHAWAR, Pakistan, 4 mai (Reuters) - La quarantaine de délégués qui ont participé ce week-end à des discussions informelles au Qatar pour tenter de ramener la paix en Afghanistan sont convenus de la réouverture d'une représentation politique des taliban dans l'émirat. Dans un communiqué publié lundi, les délégués du gouvernement afghan et du mouvement taliban, en présence de représentants des Nations unies, demandent également que les noms de chefs taliban soient rayés de la "liste noire" de l'Onu recensant les terroristes de premier plan, afin qu'ils puissent participer à de futures négociations. L'ouverture d'un bureau politique par les taliban en 2013 à Doha, la capitale du Qatar, avait provoqué la fureur de Kaboul. La représentation avait ensuite dû fermer ses portes. Les dernières discussions n'ont pas permis de rapprocher les positions des deux camps sur le principal obstacle à un cessez-le-feu -- le maintien d'environ 10.000 conseillers militaires américains en Afghanistan. Les taliban ont juré de ne pas déposer les armes tant qu'un seul soldat étranger se trouvera sur le sol afghan. Sur le terrain, les combats se poursuivent. Dix-huit policiers afghans ont été tués lundi matin par des taliban dans la province de Badakhshan, dans le nord-est du pays. (Amena Bakr et Jibran Ahmad, avec Mehreen Zahra-Malik à Islamabad et David Brunnstrom à Washington; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant