Les syndicats veulent la fin de la journée de carence

le
0
La trêve observée après l'entrée en fonction du nouveau gouvernement socialiste semble toucher à sa fin.

Désormais, les syndicats de fonctionnaires comptent faire entendre leurs revendications. Avec une priorité: la fin de la journée de carence, c'est-à-dire du non-paiement de la première journée d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires. Ils considèrent même cette question comme un préalable à l'instauration de relations constructives avec l'exécutif.

La précédente majorité de droite avait mis en place, début 2012, ce jour de carence au nom de l'équité, en soulignant que les salariés du privé subissaient trois jours de carence. «Mais dans les faits, de nombreuses entreprises payent ces trois jours à leurs salariés. Les fonctionnaires sont donc durement pénalisés», explique Brigitte Jumel, secrétaire générale de l'Union des fédérations CFDT des fonctions publiques et assimilés.

Le gouvernement PS a imaginé à un moment que la journée de carence soit prise en charge par les mutuelles de fonctionnaires. «Mais nous ne voulons pas de cette solution car elle con

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant