Les syndicats revendiquent une forte mobilisation à Marseille

le
0
 (Actualisé avec chiffres de la police, §! 1 et 3) 
    MARSEILLE, 31 mars (Reuters) - Les syndicats ont revendiqué 
120.000 manifestants jeudi à Marseille contre le projet de 
réforme du Code du travail, mais la police en a recensé 11.200 
dans un défilé brièvement perturbé par des incidents. 
    Dans la deuxième ville de France, où trois quarts des bus  
sont restés au dépôt, des dizaines de kilomètres de retenues 
automobiles ont été recensées aux portes de la cité. 
    Des incidents sont survenus entre les forces de l'ordre et 
des jeunes qui ont lancé des projectiles dans leur direction. La 
police fait état de deux interpellations pour outrage et 
rebellion et de trois policiers blessés. 
    "Les jeunes ont ouvert la voie d'une mobilisation générale 
pour le retrait de ce projet de loi. L'heure n'est plus à la 
discussion ou à la négociation", a déclaré Franck Neff, délégué 
FO enseignant. 
    Les lycéens étaient nombreux, scandant des slogans hostiles 
au chef de l'Etat : "A l'Elysée, il y a Hollande mais c'est le 
patronat qui commande". 
    "Clairement, on ne veut pas de cette réforme qui est une 
négation de notre avenir", résume Lore, étudiante dans une 
faculté des sciences de la ville. 
    "Battons nous comme des loups pour ne pas travailler comme 
des chiens", pouvait-on lire sur une banderole déployée par des 
lycéens. 
 
 (Jean-François Rosnoblet, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant