Les syndicats d'ArcelorMittal reçus à l'Élysée

le
0
Une délégation intersyndicale de Florange a rencontré un conseiller de François Hollande tandis qu'une dizaine de salariés ont tenté de s'enchaîner à Matignon ce matin.

Les salariés d'ArcelorMittal de Florange ne décolèrent pas. L'accord entre le patron du géant de l'acier Lakshmi Mittal et le gouvernement , qui a scellé la fermeture définitive des hauts fourneaux et la suppression de 629 postes sans licenciement est très critiqué. Avant la remise à l'Élysée d'une pétition pour la nationalisation de Florange, une dizaine d'employés du site mosellan dont le leader CFDT Edouard Martin ont tenté de s'enchaîner aux barreaux d'une fenêtre de Matignon, avant d'en être empêchés par les forces de l'ordre. «Nous étions neuf et on s'est enchaînés aux barreaux d'une fenêtre de Matignon, mais on nous a expulsés violemment, avec des coups de matraque», affirme Marc Michel, militant CFDT du site de Florange.

De son côté, Matignon a fait savoir «qu'aucune demande de re...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant