Les suppléants des ministres à l'Assemblée

le
0
Les vingt-cinq doublures des ministres élus en juin prennent officiellement aujourd'hui possession de leur siège.

«Ah bon, je suis à la commission de la défense? Je ne comprends pas. Jérôme Cahuzac m'avait dit que j'allais à la commission des finances... La défense et les forces armées? Oh la la!!!» Jean-Claude Gouget est tombé de sa chaise vendredi après-midi. Suppléant du ministre du Budget lors des législatives, désormais député du Lot-et-Garonne, il se préparait à plancher sur les finances publiques. Cet homme d'«origine rurale et agricole» travaillera finalement sur la prochaine loi de programmation militaire. À moins qu'une place ne se libère au sein de la prestigieuse commission des finances dont Cahuzac fut le président sous l'ère Sarkozy.

Gouget fait partie des vingt-cinq députés qui font officiellement leur entrée à l'Assemblée nationale ce lundi. Ils étaient les suppléants des ministres candidats aux législatives. Cela fait un mois qu'ils piaffent. «C'est une période bizarre, confie l'un d'eux. Dans ma circonscription, les gens s'adressaient à moi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant