Les supermarchés du littoral haussent les prix cet été

le
4
L'inflation moyenne dans les grands magasins a atteint +0,5% le mois dernier. L'enseigne Leclerc est celle ayant le moins augmenté ses tarifs. Les fruits et légumes optiennent la palme de la hausse des prix.

En ces temps de Jeux olympiques, les centres Leclerc détiennent la médaille d'or. Selon un document publié ce mardi par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, Leclerc est le distributeur ayant le moins augmenté ses prix depuis juin avec 0,1% de hausse en moyenne. A contrario, Intermarché dépasse tous ses concurrents et affiche une inflation de +1,5% sur le mois de juillet. Sur l'ensemble des 229 magasins de l'échantillon, cette recrudescence des prix est de 0,5%, soit le double de l'inflation mensuelle moyenne observée sur les deux années passées. Le supermarché le plus cher du littoral est le Casino de la Timone à Marseille avec une panier moyen valant 117,43 euros, tandis que le moins cher est le Leclerc d'Anglet où le même panier revient à 90,91 euros. Précision importante, l'étude porte uniquement sur les magasins situés sur la zone littorale française.

Fruits et légumes en tête

Toutes enseignes confondues, les fruits et légumes sont les produits dont les prix ont le plus augmenté: +3,4% , avec même un hausse de 6% pour les oranges, fruits produits et consommé essentiellement l'hiver. Dans une moindre mesure, les produits laitiers connaissent eux aussi une inflation: +1,12%. Les produits du petit déjeuner et les encas sont, en revanche, légèrement moins chers que précedemment. A noter que la comparaison s'effectue uniquement sur les prix, contactée mardi par téléphone. L'UFC-Que Choisir confirme que la qualité des produits frais non emballés n'est pas comparée. La proximité géographique avec les fournisseurs et la politique tarifaire - autrement dit la marge - appliquée qui varient selon les enseignes sont les principales raisons des divergences de tarifs entregistrées.

Comparer les prix au kilo

Afin de maîtriser son budget, y compris pendant les vacances, l'association de consommateurs prodigue quelques conseils de bon sens: «Comparer les prix au kilo ou au litre, s'intéresser aux marques de distributeurs et aux produits premier prix, acheter les fruits et légumes directement auprès des producteurs, sont autant d'habitudes qui contribuent à alléger le ticket de caisse» confie Olivier Andrault, chargé de mission à l'UFC-Que Choisir. Pour l'instant, l'association s'en tient aux constatations et n'indique pas d'éléments d'explication de ces hausses de tarifs inhabituelles. Les observations se poursuivront ce mois-ci.

LIRE AUSSI:

» Les supermarchés moins chers se situent sur la côte bretonne

» Les prix en rayon sont faux dans un supermarché sur deux

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hivaoa le jeudi 9 aout 2012 à 09:44

    parce que d'habitude ça baisse ?

  • speedy36 le mercredi 8 aout 2012 à 22:06

    le blocage des prix !!!! la pire anerie d'hollande, s'il le fait pour les carburants -- alors pour les prix de supermarchés, ca serait une catastrophe

  • M2141043 le mercredi 8 aout 2012 à 15:49

    évidement au moment du rush des vacanciers...de toutes façons faudra revenir au blocage des prix...sinon un jour ca va gronder

  • omigda le mercredi 8 aout 2012 à 11:24

    GRANDE DISTRIBUTION VOL.EUR