Les supercars Ferrari : de la 288 GTO à la Enzo

le
0
Depuis 1984, chez Ferrari, l'expérience acquise en compétition trouve un terrain d'expression sur des supercars produits en série limitée.

Le lancement en 2013 d'un nouveau supercar, connu sous le code interne F150, poursuit une lignée de modèles superlatifs produits en série limitée pour une poignée de passionnés de la marque au cheval cabré. Inaugurée en 1984, cette famille a engendré la 288 GTO, la F40, la F50 et la Enzo.

La Ferrari 288 GTO

Genève, le 28 février 1984, 17 heures: une invraisemblable cohue se presse sur le stand Ferrari du salon de l'Auto. La marque italienne lève le voile sur le premier supercar de l'ère moderne, surnommé «Groupe B» en interne. Cette voiture, qui renoue avec la philosophie des modèles compétition client, est l'aboutissement d'un processus visant à faire profiter la série de l'expérience acquise en compétition. Baptisée 288 GTO en hommage à la 250 GTO de 1962, le nouveau pur-sang de Maranello e...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant