Les Suisses votent sur les salaires des patrons

le
0
L'initiative «1:12», soumise au référendum dimanche, vise à interdire à un chef d'entreprise de gagner plus de douze fois le salaire le plus bas perçu par ses salariés.

Les Suisses, qui adorent les référendums, sont de nouveau appelés aux urnes ce dimanche pour se prononcer sur les excès salariaux. Il y a huit mois déjà, choqués par le chèque de 72 millions de francs suisses (environ 58 millions d'euros) promis au président du groupe pharmaceutique Novartis lors de son départ à la retraite, ils avaient adopté un texte interdisant les parachutes dorés et les primes octroyées aux patrons lors de rachats d'entreprises. Cette fois, ils voteront sur une initiative baptisée «1:12». Elle vise à interdire à un chef d'entreprise de gagner plus de douze fois le salaire le plus bas perçu par ses salariés.

Déposée par les Jeunes socialistes, l'initiative avait été lancée au lendemain du sauvetage de la banque UBS, que les contribuables avaient dû renflouer après se...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant