Les Suisses secoués par la hausse du franc

le
0
Les exportateurs sont les premières victimes du franc fort, qui a aussi permis d'ouvrir un grand débat sur le coût de la vie dans la Confédération.

Il est rare de voir des employés d'ambassade faire grève. On imagine des conditions de travail plutôt agréables et des primes d'expatriation confortables. C'est pourtant la décision qu'ont prise des salariés de l'ambassade du Portugal en Suisse : en raison de la hausse du franc suisse face à l'euro, conjuguée à une baisse de 10% des traitements dans l'administration portugaise, ils ont vu leur salaire fondre au cours des six derniers mois de 4500 à 3000 francs suisses (environ 2500 euros). Une situation qui rend leur vie dans la Confédération helvétique particulièrement compliquée.

Avec la crise économique et les incertitudes sur l'euro, les investisseurs se sont rués sur le franc suisse vu comme une valeur refuge au milieu d'une zone euro submergée par sa dette. Résultat, le franc s'est apprécié de 20% par rapport à la monnaie unique depuis le début de l'année. À la mi-août, la parité entre les deux monnaies a même été atteinte. Une bonne nouvelle pour to

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant