Les Suisses rejettent une sortie accélérée du nucléaire

le
1
 (Avec résultats définitifs) 
    ZURICH, 27 novembre (Reuters) - Les électeurs suisses ont 
rejeté dimanche une proposition visant à accélérer la sortie du 
nucléaire, moins inquiets pour la sécurité environnementale que 
pour la perte de l'indépendance énergétique du pays.  
    Selon les résultats définitifs, près de 55% des électeurs 
ont désapprouvé l'initiative proposant la fermeture dès l'an 
prochain de trois des cinq réacteurs nucléaires de la 
Confédération (Mühleberg, Beznau I et II). La centrale de Gösgen 
aurait été mise à l'arrêt en 2024, celle de Leibstadt en 2029, 
en vertu de cette proposition.  
    Le gouvernement et le patronat suisse avaient combattu 
l'initiative lancée par les écologistes, affirmant que sa mise 
en oeuvre conduirait à des coupures d'électricité, à une hausse 
du coût de l'énergie et à une perte d'indépendance car le pays 
deviendrait alors plus dépendant de l'électricité produite par 
les centrales à charbon allemandes.  
    Après la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, la 
Suisse a choisi de remplacer graduellement l'énergie nucléaire, 
qui fournit environ un tiers de l'électricité du pays, par des 
énergies renouvelables. Cette "Stratégie énergétique 2050" 
prévoit la fermeture progressive des centrales nucléaires, mais 
sans calendrier précis.  
    Le groupe de services aux collectivités BKW AG  BKWB.S  
compte cependant fermer Mühleberg en 2019, en raison de son coût 
de maintenance et d'exploitation élevé.  
    Le parti écologiste suisse plaide pour une accélération de 
la sortie du nucléaire en raison de l'âge des centrales.  
    Construit en 1969, Beznau I est le plus vieux réacteur 
nucléaire encore en activité dans le monde. Il a déjà été mis 
hors service pendant plusieurs mois avec celui de Leibstadt pour 
des problèmes de maintenance. 
 
 (John Miller; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ericlyon il y a 7 mois

    Comment peut-on se dire écologiste et prôner la sortie du nucléaire anticipée qui provoque systématiquement un retour aux énergies plus polluantes (pétrole, charbon, gaz) ?