Les Suisses refusent de déposer leurs armes

le
0
À 56,3%, le pays a rejeté un projet visant à recenser les détenteurs d'armes à feu.

Les Helvètes ne rendront pas les armes. Lors des votations populaires qui avaient lieu dimanche au sein de la Confédération, les Suisses ont clairement refusé, à 56,3% des voix, l'initiative «pour la protection face à la violence des armes». Déposé en 2009 par une kyrielle d'associations (aide aux victimes, Stop Suicide, Pro Familia Vaud) et les partis politiques de gauche, ce texte obligeait les militaires à laisser leur fusil à l'arsenal et non pas chez eux, comme c'est aujourd'hui le cas. Il préconisait également la création d'un registre national des armes à feu.

Le taux de participation s'établit à plus de 49,2%. Malgré le oui de la plupart des cantons francophones - Genève en tête - le projet n'a pas n'a pas convaincu les citoyens alémaniques. «Chaque Suisse se sent concerné par l'arme qu'il a chez lui», a déclaré la députée libérale Sylvie Perrinjaquet, membre du comité contre l'initiative. Ueli Leuenberger, président des Verts, juge en revanche 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant