Les Suisses ont voté «contre l'immigration de masse»

le
67
Les Suisses ont voté «contre l'immigration de masse»
Les Suisses ont voté «contre l'immigration de masse»

Les Suisses se prononçaient ce dimanche dans un référendum intitulé «Contre l'immigration de masse». Le résultat s'annonçait serré et, selon les résultats officiels, 50,3% des électeurs ont voté «oui». Le résultat aura de lourdes conséquences dans leurs relations avec l'Union Européenne.

Demandé par le parti UDC (droite populiste), ce référendum a obtenu la double majorité requise, soit celle des cantons et celle de la majorité des électeurs. La participation à cette votation a été très élevée, a encore relevé l'institut GfS, avec un taux de 56% environ, soit 12 points de plus que la moyenne de 44% constatée généralement lors des consultations du peuple en Suisse.

«Il s'agit d'un tournant dans notre politique d'immigration», a déclaré le président de l'UDC Toni Brunner. De son côté, Christian Levrat, du parti socialiste suisse, a indiqué que son parti «avait perdu, et cela fait mal». La quasi majorité des partis politiques suisses ainsi que le patronat avaient appelé à voter «non» à ce texte.

80 000 nouveaux arrivants chaque année

La Suisse, petit pays de 8 millions d'habitants, est cernée par des pays membres de l'UE, dont elle ne fait pas partie. Liée par des accords bilatéraux avec l'UE, négociés âprement pendant 5 ans, elle a accepté d'ouvrir son marché du travail aux 500 millions d'actifs des pays membres. Au moment de l'entrée en vigueur de la libre-circulation, progressive depuis 2002, les autorités avaient indiqué qu'il n'y aurait que 8 000 arrivants par an maximum.

En fait, avec son insolente bonne santé économique, qui tranche avec la crise dans la zone euro, la Suisse accueille bon an mal an 80 000 nouveaux arrivants sur son marché du travail, ce qui a provoqué la colère du parti UDC (droite populiste). Ce parti, le plus important du Parlement suisse, était à l'origine du référendum : il a réussi à collecter assez de signatures pour l'organisation d'une telle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nitram.g le lundi 10 fév 2014 à 17:05

    Eux: ils auraient posé le Pb du mariage pour tous par un référendum... ils ne seraient pas passé en force.. La Suisse est un exemple de démocratie.. Nos socialistes n'ont de démocrate que ce qu'ils veulent laisser apparaître.

  • gstorti le lundi 10 fév 2014 à 17:03

    on nous dis le nombre de français, d'Allemand, Italien, qui bosse en suisse..., bien, mais il n'y a pas de Suisse qui bossent également en France, en Italie ou en Allemagne?

  • psdi le lundi 10 fév 2014 à 16:50

    Il y aurait encore quelques Eurosceptiques sur ce forum.

  • lenip le lundi 10 fév 2014 à 16:42

    si vous etes du bon cote meme si vous insulter votre post passe !!!!! par contre si vous etes dans le camp oppose meme un post correct ne passe pas !!! ici aussi nous sommes en dict ature !!!!!

  • ttini le lundi 10 fév 2014 à 16:40

    ils ont précisé de "masse". je pense pas qu'il refuseront un pilote de F1 ou un prix Nobel

  • M452441 le lundi 10 fév 2014 à 15:57

    Mais où va-t-on pouvoir aller planquer nos sous? Ils sont tombés sur la tête, les Suisses, je croyais qu'ils en vivaient...

  • M3365316 le lundi 10 fév 2014 à 15:21

    jspam : si vraiment il y avait de la censure, on n'aurait pas sans arrêt sous les yeux ton ramassi de niaiseries d ultra droite

  • mipolod le lundi 10 fév 2014 à 13:40

    Vive la Suisse libre !

  • psdi le lundi 10 fév 2014 à 13:33

    Nos petits Suisses commencent à faire de l'huile : De son côté, l’association des banques suisses a appelé lundi, dans un message sur Twitter, à des discussions « constructives d’urgence » avec l’UE.

  • psdi le lundi 10 fév 2014 à 13:33

    Si la Suisse suspend l’immigration en provenance de l’UE, elle ne pourra pas compter sur tous les avantages économiques et commerciaux dont elle bénéficie actuellement. »