Les Sud-Soudanais ont misé sur l'indépendance

le
0
Ils veulent croire que la sécession, votée par référendum, mettra fin aux souffrances et à la misère.

Ce sera la sécession. Le résultat du référendum sur l'autodétermination du Sud-Soudan, qui s'achève ce samedi après une semaine de vote des seuls sudistes, ne fait aucun doute.

Le SPLM, le principal parti sud-soudanais, a pris les devants dès mercredi en annonçant que les 60 % de participation, condition de la validation du scrutin, étaient atteints. «Mais je ne sais pas ce que les gens ont voté», dit sans sourire Ann Itto, la secrétaire générale adjointe du SPLM. Comme il est impossible de trouver un seul électeur favorable à l'unité avec le Nord, la déclaration équivaut à un cri de victoire prématuré.

Personne ne s'en est offusqué, ni les États-Unis, parrains du processus de paix entamé en 2005, ni l'ancien président américain Jimmy Carter, dont la fondation observe le scrutin et qui salue sa régularité sans atteindre la fin. Ni surtout la Commission électorale, située à Khartoum, qui a validé le chiffre de 60 %. Le Soudan, organisateur du réfü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant