Les succès militaires de Damas faciliteront un accord politique-Assad

le
0
    MOSCOU, 29 mars (Reuters) - Les récents succès de l'armée 
syrienne avec le soutien de la Russie face aux djihadistes de 
l'Etat islamique (EI) ne peuvent qu'accélérer un règlement 
politique après cinq ans de conflit en Syrie, déclare Bachar al 
Assad dans un entretien à l'agence de presse russe RIA diffusé 
mardi. 
    Le président syrien ajoute que la délégation gouvernementale 
syrienne a fait preuve de "souplesse" aux négociations de Genève 
"afin de ne pas laisser passer la moindre chance" de mettre un 
terme aux combats qui ont fait plus de 250.000 morts depuis mars 
2011. 
    "Le soutien militaire de la Russie, l'appui apporté par les 
amis de la Syrie et les succès de l'armée syrienne, tout cela 
permettra d'accélérer un règlement politique, pas le contraire", 
assure-t-il. 
    Pour le président syrien, l'Arabie saoudite, la Turquie, la 
France et la Grande-Bretagne avaient compté sur une défaite 
militaire de l'armée syrienne dans le but d'imposer leurs vues 
au gouvernement de Damas durant les négociations de Genève. 
    "C'est pourquoi nos succès militaires conduiront à accélérer 
un règlement politique au lieu d'y faire obstacle", 
insiste-t-il. 
    L'armée syrienne a repris dimanche la totalité de la ville 
de Palmyre aux djihadistes, infligeant un cinglant revers à l'EI 
qui s'en était emparé en mai dernier. Le président syrien a 
salué une victoire qui démontre selon lui le bien-fondé de sa 
stratégie dans la lutte contre le terrorisme.   
    Mardi, des avions russes et syriens ont bombardé la ville de 
Soukhna, où de nombreux djihadistes ont trouvé refuge à une 
soixantaine de kilomètres au nord-est de Palmyre, rapporte 
l'Observatoire syrien des droits de l'homme(OSDH). 
    Selon les médias officiels syriens, l'armée a également 
repris du terrain à l'EI dans le secteur d'Al Karyatain, une 
ville à cent kilomètres au sud-ouest de Palmyre qui est 
pratiquement cernée par les loyalistes. 
 
 (Vladimir Soldatkin avec Dominic Evans et Lisa Barrington à 
Beyrouth; Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant