Les subprimes rattrapent les banques américaines au pénal

le
1
Bank of America et JPMorgan sont sous le coup d'enquêtes concernant leurs pratiques jusqu'en 2007.

Plus de cinq ans après l'éclatement de la crise des subprimes, les plus grandes banques américaines sont aux prises avec des poursuites pénales pour leur rôle dans cette débâcle. JPMorgan Chase et Bank of America, respectivement numéro un et deux de la banque de dépôts aux États-Unis, sont en première ligne. L'offensive des autorités fédérales, soutenue par la Maison-Blanche qui veut faire payer «les respon­sables de la crise», est censée rattraper le temps perdu depuis 2008.

JPMorgan Chase a confirmé qu'une enquête du département de la Justice étudiait ses éventuels délits commis lors de la vente d'obligations gagées sur des crédits immobiliers à hauts risques de 2005 à 2007. La plus grande banque des États-Unis est soupçonnée d'avoir délibérément ignoré ses propres normes en vue d'adosser des émissions obligataires à des prêts de mauvaise qualité, sans e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Simdara le vendredi 9 aout 2013 à 08:23

    Et Goldman Sachs dans tout ça?Lien intéressant: http://bit.ly/134qCPR