Les stratégies Event Driven profitent du rebond du marché lié à l'élection de Trump, selon Lyxor

le
0

(AOF) - Les stratégies Event Driven profitent du rebond du marché lié à l'élection de Trump, selon le dernier rapport Lyxor Weekly Brief. Stimulés par des publications économiques favorables et par une Réserve Fédérale qui est prête à agir mi-décembre, les rendements des bons du Trésor américain ont continué à grimper ces dernières semaines. Dans le même temps, la BCE a récemment fait savoir qu'elle pourrait prolonger son programme d'achats obligataires au-delà de mars 2017, en conservant le rythme actuel de 80 milliards d'euros par mois (la décision finale devrait être annoncée le 8 décembre).

Dans ce contexte, les écarts de rendements obligataires entre les Etats-Unis et l'Allemagne s'écartent de plus en plus sur l'ensemble de la courbe des taux, et l'euro a continué de se déprécier vis-à-vis du dollar.

Cet environnement a été favorable aux hedge funds. La plupart des stratégies ont dégagé des rendements positifs la semaine dernière, à la faveur de la bonne tenue des actifs risqués dans le sillage de l'élection de Donald Trump. Les stratégies Event Driven ont surperformé, les spreads s'étant resserrés pour des opérations telles que Time Warner/AT&T, Monsanto/ Bayer, Linkedin/Microsoft et Alere/Abbott. De telles transactions figurent en bonne position dans les portefeuilles Merger Arbitrage. Sur le segment Special Situations, les évolutions positives de Marathon Petroleum et Conagra Brands ont contribué à la performance durant la semaine.

Les stratégies Global Macro et L/S Equity ont également inscrit des performances robustes la semaine dernière. Les premières sont bien positionnées pour tirer parti des divergences évoquées ci-dessus entre les Etats-Unis et l'Europe. Par ailleurs, au sein du segment L/S Equity, les gérants dotés d'un biais long ont surperformé toutes les autres sous-stratégies. La meilleure performance a été réalisée par un gérant L/S affichant un biais " value " (+3% la semaine dernière, +13% depuis le début de l'année). A l'autre extrémité du spectre, les gérants CTA ont enregistré une performance étale, poursuivant leur sous-performance.

"Dans le cadre de la transition qui se dessine sur les marchés depuis l'élection de Donald Trump, nous avons procédé à des modifications au niveau de nos recommandations d'investissement. Nous avons revu à la baisse la pondération des CTA à court terme, en vue de revoir à la hausse celle des gérants L/S Equity dotés d'un biais long. Nous maintenons désormais un positionnement neutre sur les CTA à court et long terme. En parallèle, les stratégies Market Neutral L/S Equity nous semblent moins attrayantes, tandis que les stratégies Special Situations présentent davantage d'opportunités", indique la société de gestion d'actifs. 

"La probabilité de voir les entreprises américaines rapatrier les liquidités qu'elles détiennent à l'étranger sous l'impulsion de la nouvelle administration Trump pourrait se traduire par des politiques favorables aux actionnaires (distribution de dividendes ou rachats d'actions) ou par une augmentation du nombre de fusions et d'acquisitions. Cela serait source de nouvelles opportunités pour les gérants Special Situations, que nous surpondérons désormais", conclut Lyxor.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant