Les stratégies des entraîneurs avant Italie-Angleterre

le
0

L'Italie reçoit l'Angleterre dimanche à Rome pour la deuxième journée du Tournoi des VI Nations. Les sélectionneurs des deux nations ont évoqué leurs différentes stratégies à moins de 48 heures du rendez-vous.

Jacques Brunel, le sélectionneur de la Squadra Azzurra, sait que le match ne sera pas du gâteau face au redoutable XV de la Rose. Néanmoins, il compte sur les siens pour faire un aussi grand match que contre les Bleus la semaine passée. Pourquoi ne pas tenir le plus longtemps possible dimanche après-midi avant d’espérer ? « Nous n’avons jamais battu l’Angleterre et lors des deux derniers matchs nous avons concédé entre 40 et 50 points, admet le sélectionneur de l’Italie. Le but est de rester dans le match à la 60eme ou à la 70eme minute. Si on se débrouille pour faire ça, cela peut changer des choses. »

Une pression anglaise d’entrée

Le sélectionneur anglais est beaucoup plus confiant malgré la grosse prestation des Italiens à Saint-Denis. Eddie Jones prévoit d’aborder le match d’une toute autre manière. « Nous sommes confiants, avoue le sélectionneur anglais. Nous pouvons aller à Rome et l’emporter mais nous n’avons aucun doute sur le fait que nous allons faire face à un gros défi. L’Italie a été très proche de la France la semaine dernière à Paris, ils vont être gonflés à bloc. Contre l’Italie, ça se joue beaucoup sur les combinaisons. Nous voulons harceler leurs cinq joueurs resserrés donc nous allons jouer le match vers les avants très tôt. » Les Italiens auront fort à faire face au seul XV qui n’a pas concédé le moindre essai lors de la première journée.

Amadou DIAWARA

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant