Les statistiques américaines permettent aux marchés de signer une hausse symbolique

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont clôturé sur un gain symbolique qui leur permet tout de même de mettre fin à cinq séances consécutives de repli. Des statistiques américaines décevantes ont renforcé la perspective d’un statu quo de la Fed la semaine prochaine. Le CAC 40 a gagné 0,07% à 4 373,22 points et l’EuroStoxx 50 a affiché un modeste +0,3% à 2 973,77 points. Aux Etats-Unis, la hausse est plus franche : le Dow Jones gagne 0,8% en fin de journée.

Dès le début de séance, certains investisseurs avaient saisi les opportunités de rachats à bon compte pour revenir sur les indices. Depuis la clôture du 7 septembre, dernière séance de progression des marchés avant la série de cinq baisses, l'EuroStoxx 50 et le CAC 40 ont perdu plus de 4%, retrouvant leur niveau de début août.

Ce mouvement timide a donc permis aux indices actions d'amorcer un rebond en dépit de statistiques européennes sans surprises. L'inflation annuelle a notamment été confirmée à +0,2% en août par Eurostat, n'entrainant aucune réaction des investisseurs.

En revanche, une pluie de statistiques américaines – pas moins de sept données ont été publiées aujourd'hui – a donné lieu à des mouvements contradictoires. Les investisseurs ont d'abord mal réagi à la baisse de 0,3% des ventes au détail en août, pour un consensus de -0,1%. Suite à ce chiffre, les marchés américains ont ouvert proches de l'équilibre alors que les futures sur indices annonçaient une demi-heure plus tôt un début de séance plus solide, signe que les investisseurs se sont inquiétés de ce nouveau symptôme de la fragilité de l'économie américaine.

Puis, suite à l'annonce d'une baisse de 0,4% de la production industrielle, alors qu'elle était attendue en repli de 0,3% seulement, les indices américains se sont repris, entrainant derrière eux les marchés européens. Bien que mauvaise, cette statistique a été mieux accueillie car les investisseurs ont préféré retenir qu'elle devrait inciter la Fed à maintenir ses taux bas, même si c'est pour une mauvaise raison.

Du côté des valeurs, Zodiac (+6,03%) et Korian (-6,56%) figurent aux deux extrémités du SBF 120, le premier grâce à la perspective d'une commande historique et l'autre suite à la publication d'un plan stratégique 2021 décevant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant