Les start-up françaises du Web s'unissent pour recruter

le
0
Une quarantaine de jeunes entreprises françaises organisent samedi une journée de recrutement pour attirer des ingénieurs et des graphistes, qu'elles ont du mal à attirer.

«Plutôt que de vous ennuyer dans une SSII, rejoignez une start-up.» Les jeunes entreprises du Web françaises savent manier les slogans percutants. Mais lorsqu'il s'agit persuader de jeunes diplômés de les rejoindre, elles peinent encore à trouver le bon discours.

Pour y remédier, une quarantaine de ces sociétés se sont réunies et organisent samedi une première journée de recrutement. L'idée est née en 2011 en Grande-Bretagne, avec l'initiative Silicon Milkroundabout. La troisième édition, qui s'est tenue en mai, a attiré plus de 3000 personnes, pour 800 postes ouverts.

La déclinaison française est plus modeste: 600 visiteurs se sont pré-inscrits, pour 130 postes disponibles. La plupart des candidats sont encore en formation et à la recherche d'un stage. Il s'agit à 60 % de futurs ingénieurs, mais les autres métiers du Web sont représentés, comme les graphistes et les intégrateurs. Le rendez-vous est fixé au Café Barge, à Paris. Parmi les start-up les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant