Les start-up envahissent l'Hôtel de Ville de Paris

le
0
Les start-up envahissent l'Hôtel de Ville de Paris
Les start-up envahissent l'Hôtel de Ville de Paris

La mairie de Paris prise d'assaut par les start-up  ! Durant toute l'après-midi du 20 mai, trois cent jeunes pousses sont attendues dans le temple politique parisien pour la première édition du « Hacking de l'Hôtel de Ville ». « Le but de cette manifestation est de permettre à des start up, en une seule après-midi, de toucher toutes les briques qui les intéressent », détaille Loïc Dosseur, directeur général adjoint de Paris&Co, l'agence de développement économique organisatrice de l'évènement. « Elles vont pouvoir rencontrer d'autres start up, mais aussi recruter, être en contact avec des investisseurs ainsi qu'avec des acheteurs publics. »

200 entrepreneurs

Quatre moments-clés marqueront en effet cette manifestation, et tout d'abord le « Start up, Meet up », quatrième opus du genre. Deux cents entrepreneurs doivent participer à ce grand speed dating leur permettant de rencontrer leurs pairs au cours de 6, 7, voire 8 rendez-vous pris en amont, en fonction de leurs desideratas. « C'est l'opportunité pour une jeune entreprise d'explorer des sujets du quotidien - son business ou encore un partenariat technologique - qui pourraient l'aider à se développer» ajoute Loïc Dosseur.

Recrutement

Deuxième temps fort, le « Start-up Job Day ». Le recrutement de collaborateurs compétents peut s'avérer compliqué pour une jeune société, les jeunes diplômés leur préférant souvent les grands groupes. Cent candidats triés sur le volet par des cabinets de recrutement spécialisés sont donc invités à rencontrer des start-up cherchant une cinquantaine de perles rares.

D'autres auront l'occasion de convaincre de potentiels investisseurs. Durant le « 50 Start up Council », une centaine d'entre eux vont les écouter pitcher durant trois minutes. Cinquante entreprises sélectionnés par Paris&Co présenteront leur projet dans l'hémicycle du conseil de Paris, dont la maire Anne Hidalgo a exceptionnellement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant