Les Spurs font craquer City ?

le
0
Les Spurs font craquer City ?
Les Spurs font craquer City ?

White Hart Lane s'est régalé. Grâce à une première période menée tambour battant, les Spurs ont fait tomber le leader citizen 2-0. Manchester City reste le patron de la Premier League, mais l'écart se resserre avec Tottenham et Liverpool.

Tottenham Hotspur FC 2-0 Manchester City FC

Buts : Kolarov (9e csc), Alli (37e)

Les Citizens de Pep Guardiola tombent de haut. Mais pas face à n'importe qui. "Je ne pense pas qu'il soit l'un des meilleurs entraîneurs d'Angleterre, il est l'un des meilleurs coachs du monde, avait lâché l'entraineur catalan au sujet de son homologue des Spurs Mauricio Pochettino cette semaine. Si je n'avais pas été entraîneur, je serais juste un fan." Alors celui-ci a décidé d'honorer les paroles de Pep. Impressionnants depuis le début de saison, les hommes de Londoniens se sont fait corriger ce dimanche après-midi par le collectif de Tottenham. Alors que l'ancien coach du Bayern avait la possibilité de devenir le premier entraîneur à débuter une saison de Premier League par sept victoires, il repart avec une sévère défaite de White Hart Lane. La boucle est bouclée pour Pochettino qui n'avait plus battu une équipe de Guardiola depuis ses premiers pas sur le banc de l'Espanyol lors d'un derby barcelonais en février 2009.

City ne voit pas le jour


Harry Kane sur le flanc, l'homme en forme du moment Heung-Min Son est titularisé à la pointe de l'attaque des Spurs, épaulé par Dele Alli et Erik Lamela. Les combinaisons du trio vont faire des misères à la défense mancunienne, comme l'annonce la première ogive de Son dès l'entame de match (1re). Mais c'est un centre soigneusement brossé par Danny Rose, devant la passivité de Zabaleta, qui permet aux Spurs d'ouvrir le score. Aleksandar Kolarov ne sait pas quoi faire du cuir au second poteau. Résultat : il trompe son propre gardien (9e). En face, la double-sentinelle Fernando-Fernandinho est dépassée par l'agressivité de ses adversaires. C'est tout juste si Manchester City se montre dangereux sur un coup franc du Kun Agüero. Au contraire, Tottenham pousse : Eriksen tire au ras du poteau (20e), Son bute sur Bravo (10e), avant de se muer en passeur décisif pour Dele Alli (37v), qui conclut une somptueuse action collective. Nette est la domination des Spurs.

Lloris sort les arrêts…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant