Les spots de pub diffusés avant les vidéos se généralisent sur internet

le
0
Les spots de pub diffusés avant les vidéos se généralisent sur internet
Les spots de pub diffusés avant les vidéos se généralisent sur internet

(AFP) - Si vous faites partie des 80% d'internautes qui regardent des vidéos, autant s'habituer aux "prérolls", ces spots publicitaires de 20 à 30 secondes que vous devrez obligatoirement regarder avant.Désormais presque 100% des vidéos professionnelles, c'est-à-dire la télévision de rattrapage, les sites d'actualités etc. sont précédées de publicité de ce nouveau genre.

Car sur l'internet français, ces vidéos "premium" sont si rares -- à la différence de l'avalanche d'images de YouTube -- que les annonceurs se les arrachent. "Notre taux de remplissage est de 100%, sauf en août", note Julien Leroy, fondateur d'AdVideum, régie vidéo qui rassemble 130 groupes médias français hors télés, comme Le Figaro, Le Parisien, l'Equipe, Elle, Allociné...

Contrairement aux bannières, dont les prix baissent, la publicité vidéo tire l'ensemble des recettes publicitaires sur internet en France, avec une croissance de 34% au premier semestre, souligne Hélène Chartier, directrice générale du Syndicat des Régies Internet (SRI).

La publicité vidéo a représenté 68 millions d'euros au 1er semestre (18% de la publicité sur le net en France) et devrait atteindre 120 à 130 millions en 2013.

"Il y a un tel manque d'inventaire vidéo que dès qu'il existe un contenu de qualité, les éditeurs sont harcelés par les régies de préroll, jusqu'aux petits clubs de foot", souligne Laurent Nicolas, président d'Alenty, société de mesure de la visibilité des publicités sur internet.

Même sentiment de rareté pour Stéphane Ambrosini, dirigeant d'Adconion, qui place des prérolls sur plus de 500 sites en France. "Toutes les prerolls français ne représentent guère qu'une semaine de publicité télé", lance-t-il.

Malgré cette rareté les prix des prérolls sont stables, à environ 18 euros le CM (coût pour mille diffusions)", explique AdVideum, ce qui reste dix fois supérieur à celui des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant